Bonjour les amis,

 

Je suis ravie de vous retrouver pour cette onzième clé, sur notre défi 30 jours, où nous allons aborder la onzième compétence pour développer les attitudes d’un coach d’élite. Pour ceux qui nous retrouvent, qui suis-je ? Je suis Brigitte Fayet, coach, consultante, formateur, infopreneur, conférencière ; et je suis très honorée d’avoir développé, avec une équipe de folie, un institut formidable qui s’appelle ABC-Program – Advanced Business Coaching, où nous formons des coachs d’élite.

 

Aujourd’hui, quelle est l’attitude dont j’ai envie de vous parler, ou la compétence, c’est l’équilibre de vie professionnelle et personnelle. C’est une compétence qui me tient à cœur, car je m’aperçois que nous accompagnons de plus en plus de clients dans ce domaine-là. Aujourd’hui, beaucoup de gens tombent dans le burn-out, dans le bore-out ou le brown-out, ou sont dans des procédures de divorce parce qu’ils n’ont pas su équilibrer leur vie professionnelle et personnelle. Que ce soit des particuliers ou des dirigeants, ou que ce soit des sportifs de haut niveau, qui sont vraiment nos trois domaines de prédilection.

 

En tant que coach d’élite, il est important aussi d’être exemplaire dans ce domaine. Et je peux en parler personnellement, parce que nous sommes tellement passionnés par ce que nous faisons que du matin jusqu’au coucher nous sommes en plein dans ce coaching en permanence. À ce sujet, je vais vous partager une anecdote. Il y a quelques années, ma fille cadette adorait ce que je faisais, et en même temps se trouvait de plus en plus isolée. Un jour, en ouvrant mon agenda où j’avais tous mes rendez-vous, j’ai vu le prénom de ma fille marqué dans mon agenda. Je me suis demandé ce qu’elle pouvait bien faire là. Je suis allée la voir et elle m’a confié que mon agenda était tellement complet qu’elle ne trouvait plus de moment pour discuter avec moi. Je peux vous garantir que ces paroles ont résonnées en moi et je me suis dit qu’il était temps que je réagisse. J’étais vraiment en train d’empiéter sur mon domaine personnel et j’oubliais de partager des moments avec les personnes que j’aimais.

 

C’est pourquoi cette notion d’équilibre professionnel et personnel que vous travaillez avec vos clients, travaillez-le déjà à votre niveau. Quel temps allouez-vous à votre travail ? Quel temps allouez-vous à votre famille, à vos amis ? Quel temps allouez-vous à vous-même ?

 

À partir d’aujourd’hui, la petite astuce, c’est de vous dire : ok, je prends mon agenda, qu’il soit papier ou électronique, et j’accorde, par exemple, le lundi soir à mon sport, le mardi peut-être à mes enfants. Ou aussi, je pense à une amie qui dit : aujourd’hui, je suis indépendante et j’adore ma vie d’indépendante parce que j’ai une planification avec laquelle je peux jongler. C’est-à-dire qu’à certains moments, je peux me poser, je peux aller chercher mes enfants. Mes enfants sont malades, je peux me poser et les emmener chez le médecin. Et, en même temps, je travaille aussi parce que je me lève tôt le matin, et je peux m’accorder du temps dans la journée avec mes enfants. Des exemples comme ça j’en ai plein. Je pense aussi à Martin Latulippe qui se dit : je me lève très tôt le matin, je fais mes rituels, je prends mon petit déjeuner avec mes enfants, après je les emmène à l’école, et après je travaille. Vous voyez que cet équilibre vie pro, vie perso, est tout à fait adaptable.

 

Alors, maintenant, je vous invite à aller prendre vos agendas, et je vous retrouve sur une prochaine clé. À très bientôt.